Histoire de Montchanin

Son histoire

L'Histoire de Montchanin commence au 12ème siècle lorsque les moines de La Ferté (Abbaye de Cluny) exploitent l'immense forêt d'Avoise. L'activité de verrerie y est développée ainsi que le travail de la céramique.

Au 16ème siècle, Mademoiselle de BOURBON, Comtesse du Charolais et Baronne de Mont Saint Vincent, octroie aux habitants de Montchanin-le-haut, le droit de pâturage sur une certaine partie du territoire appelé depuis les "USAGERS de MONTCHANIN".

Au 17ème siècle, la forêt d'Avoise devient forêt royale et chaque année, 650 arbres sont coupés et exploités pour la construction des navires du roi Louis XIV.

Ce fût également une cité minière au siècle dernier (exploitation de la houille de 1838 jusqu'à la fin du siècle dernier).

Activité portuaire intense au XIXème siècle liée à la tuilerie AVRIL-LAMBERT, au transport de charbon des Houillères de Montceau et à la fonderie Schneider.

La Tuilerie Charles Avril et la fonderie Henri-Paul Schneider ont assuré la notoriété mondiale de Montchanin au cours des XIX et XXème siècles.

Son blasonblason montchanin

Le Blason a été établi en 1983 pour figurer sur la rame T.G.V.
"Ville de Montchanin"
. Il respecte les règles de l'héraldique, à savoir :

Les pièces représentées sont symboliques et non figuratives et ordonnancées comme il se doit :

Dans la partie supérieure gauche apparaît une tour d'exploitation et une cheminée en souvenir des houillères et de la Tuilerie exploitées jadis à Montchanin ; les roues dentelées pour indiquer que Montchanin fait partie d'un centre Sidérurgique important dans la partie inférieure et au centre le T.G.V. puisqu'une Gare est implantée sur la Commune et la met à 30' de Lyon et 1h30' de Paris.

Sa situation

La situation géographique place Montchanin dans le cadre de l'aménagement du territoire, comme un pôle de communication relativement important par la ligne TGV et SNCF, par la voie fluviale du Canal du Centre et de la route R.C.E.A. (Route Centre Europe Atlantique) comprenant les autoroutes A6, A39 et A40.

Situé au coeur de la Saône et Loire, entouré de Monts de faible altitude qui forme les Monts granitiques du Charolais et de l'Autunois, proche de la route des vins de la Bourgogne, Montchanin est actuellement en capacité d'accueillir des activités nouvelles, de répondre à la demande de la population, d'offrir des services de qualité dans les secteurs de l'animation sociale, culturelle, sportive et commerciale.

La Commune de Montchanin fait partie de l'arrondissement de Chalon sur Saône et se situe à une altitude de 322m, sa superficie est de 7,82 km² et compte aujourd'hui plus de 6 000 habitants.

Aujourd'hui : Une ville animée et solidaire, tournée volontairement vers l'avenir.

Montchanin se situe à un noeud de communication à proximité de la gare TGV, bien desservie par la gare TER , sur la Route Centre Europe Atlantique et constitue la porte d'entrée du territoire de vie de la Communauté, entre les 2 grands pôles urbains.

Notre ville dispose d'un certain nombre d'atouts, mettant en avant "Le Vivre ensemble", valeur ciment de notre cité : un tissu associatif dense, des équipements publics nombreux et entretenus, une large palette de services à la population.

Disposant de zones d'activités et artisanales, de commerces nombreux et variés, d'un marché hebdomadaire tous les mercredis matins en centre ville, d'hôtels et restaurants qui vous font découvrir la chaleur de l'accueil Montchaninois et la gastronomie locale,
Montchanin a su tirer parti de son passé et bénéficie d'une situation économique privilégiée.

Son histoire
  • Cité minière au siècle dernier (exploitation de la houille de 1838 jusqu'à la fin du siècle dernier)
  •  Activité portuaire intense au XIXème siècle liée à la tuilerie AVRIL-LAMBERT, au transport de charbon des Houillères de Montceau et à la fonderie Schneider
  • La Tuilerie Charles Avril et la fonderie Henri-Paul Schneider ont assuré la notoriété mondiale de Montchanin au cours des XIX et XXème siècles.